Contexte

Les Philippines, pays aux 7000 îles, entouré d’eau, où 8% de la population n’aurait pas accès à l’eau potable. Un chiffre à mettre entre parenthèse puisque les dernières statistiques, faites par l’ONG Gawad Kalinga, qui nous a mandaté, révèlent un chiffre beaucoup plus important.

C’est donc dans un contexte de crise que nous avons été sollicité par cette ONG qui produit un travail titanesque dans ce pays pour répondre à ses objectifs : sortir de la pauvreté 5 millions de philippins d’ici 2024. Pour se faire, l’ONG souhaite apporter les besoins primaires, définis par la pyramide de Maslow. Après cette étape, vient celle du progrès social, en travaillant sur des programmes d’entrepreneuriat afin d’amener une indépendance financière aux familles.

Par besoin primaires, ils entendent avoir un toit sur la tête, de quoi manger et de quoi boire. Vous l’aurez deviné, c’est là que nous intervenons.

Aux philippines les diarrhées provoquées en raison d’une consommation d’eau impropre reste une des causes principales de mortalité. Elles provoquent près de 150 000 décès par an. 

Nous nous sommes donc rendus dans 7 communautés Gawad Kalinga, aux alentours de Manille, pour étudier les enjeux liés à l’eau potable.
Nous avons vécu le temps du projet avec les communautés chez eux, pour être au plus près et comprendre les difficultés qu’ils peuvent rencontrer au quotidien. Comment s’approvisionner en eau potable, les conséquences sur la santé, les répercussions économiques …
En moyenne chaque famille dépense 35€ par mois pour s’approvisionner en galon d’eau soit 10% de leur salaire !

Durant notre séjour, nous avons analysé une vingtaine d’échantillons d’eau différents, de la source au robinet et le constat fut le même partout : l’eau n’y était pas potable.

Comme sur chaque terrain, les problématiques sont propres à chaque communauté. Les contaminations peuvent provenir d’activités agricoles ou industrielles environnantes qui polluent les sols ou encore d’un mauvais traitement du réseau d’eau par les autorités publiques mais le résultat reste le même, une absence totale d’accès à l’eau potable avec des conséquences sanitaires, environnementales et économiques importantes.
Avec Gawad Kalinga, la prochaine étape est donc de construire un panel de solutions permettant de répondre aux enjeux de chacun et rendre l’accès  l’eau potable sécurisé et pérenne pour l’ensemble des habitants.